Hilda, une recommandation automnale parfaite ♥

http://www.alexbouquineenprada.com/2018/09/hilda-une-recommandation-automnale.html
Auteur : Luke Pearson
Nombre d'épisodes disponibles : 13
Ma note : 5/5
Disponible sur Netflix !


Hello les petits chamallows au gingembre, 
posez-vous quelques instants, faut qu'on parle !

Les températures chutent, les jours raccourcissent, la pluie glisse lentement sur les vitres, les bougies sortent enfin des placards, les plaids sont passés à la machine et amoureusement déposés sur un coin de fauteuil, les gâteaux aux épices dorent paisiblement dans le four tandis que l’eau chaude grésille dans la bouilloire. Oui, l’automne est enfin là. Pour les plus casaniers, l’heure est venue de s’enrouler dans un pyjama douillet et de sécher toute activité sociale déplaisante. Les plus aventureux seront ravis de retrouver le chemin des bois et des forêts pour apprécier les couleurs chatoyantes de la nature qui s’endort peu à peu. Les feuilles craquent sous les semelles, les marrons s’ébrouent dans les épines et les pommes de pin attendent sagement d’être ramassées. Si avec tout cela, vous n’avez pas encore saisi que nous venons d’entrer de manière sonnante et trébuchante dans ma saison favorite, je ne sais plus quel plaisir automnal énoncer. Remarquez, j’ai bien une recommandation qui, une fois sortie de mon chapeau, pourrait vous donner une bonne raison de passer un dimanche entier sur votre canapé. Qu’en dites-vous ?

Pour les plus courageux qui sont venus à bout de cette introduction interminable, je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps. Ce matin, je suis tombée sur une petite pépite en furetant sur Netflix, et puisque les treize épisodes sont tous passés à la casserole en quelques heures, il était impensable de garder cette merveille rien que pour moi ! Hilda, ça vous parle ? Non, ce n’est pas le nom d’une vieille tante hongroise sur l’extrême branche de votre arbre généalogique (et si jamais c’est le cas, rassurez-vous, il ne sera pas question d’elle dans cet article), ni celui d’une chèvre alpine particulièrement en vogue sur les réseaux sociaux. Hilda, c’est le prénom d’une petite fille aux cheveux bleus qui vit avec sa maman dans un cabanon paumé dans une vallée exceptionnelle. Imaginez un peu : en mettant le nez dehors, vous pouvez tomber sur des géants, des boules touffues et volantes qui ressemblent à des chiens, des sorcières qui s’amusent à manipuler les cauchemars, un petit peuple invisible à vos yeux (à moins que vous ne remplissiez le formulaire adéquat, et merci d’y apposer votre signature à trois reprises, sinon gare aux conséquences…), des corbeaux qui maîtrisent la foudre, un dragon botaniste qui souffre d’anxiété ou encore un homme de bois qui s’incruste devant votre cheminée pour bouquiner tranquillement. Avec ça, vous n’avez pas envie de sauter dans vos chaussons en pilou et de vous lancer ?


Laissez-tomber, je me suis auto-convaincue... Où est ma tasse de thé ?

Alors permettez-moi d’ajouter que cette série est une merveille intersidérale tant sur le plan esthétique que narratif : l’univers est cohérent, riche et innovant. Les dessins, l’animation et les couleurs sont un pur ravissement pour les mirettes et le tout est servi par une musique incroyablement moderne et poétique. Quant aux aventures de cette héroïne intrépide, volontaire, altruiste et débrouillarde, elles sont toutes plus palpitantes les unes que les autres, mobilisant au passage une mythologie exquise et des pistes de réflexions passionnantes. Difficile de rentrer dans le détail sans vous gâcher la surprise, je me contenterai donc d’en citer quelques-unes, histoire de vous mettre encore un peu plus l’eau à la bouche : magie, croyances, bienveillance, vivre-ensemble, rapport à la nature, à la biodiversité, à la créativité, et tant d’autres encore !

Si avec tout cela, vous êtes restés de marbre, je ne peux plus rien pour vous. Mais faites-moi plaisir, histoire de ne pas être rongés par le regret, lancez toujours le premier épisode, et laissez-vous embarquer dans ces folles aventures qui m’ont par moment fait penser à la géniale bande-dessinée Aubépine, dont je vous ai déjà touché deux mots sur le blog. Cet article est donc une minuscule porte d’entrée sur un univers fabuleux à découvrir absolument, et j’espère sincèrement que vous entamerez le voyage aux côtés d’Hilda avec autant de plaisir que moi !

Psst, pour les plus réfractaires (ou les plus accrocs, ça fonctionne pour les deux camps), vous pouvez toujours tenter l'aventure avec les cinq tomes de la bande-dessinée dont est tirée la série ! Ils sont disponibles en version originale (en anglais, donc), mais aussi en français. J'ajouterai également qu'un roman sera disponible à partir du 3 octobre 2018 ! En d'autres termes, vous avez le choix du roi en matière de support et de format pour découvrir cette pépite automnale, et j'espère sincèrement que vous saurez en tirer profit.


Vous êtes convaincu.e.s, pas vrai ? Hein ? Hein ?

Mots doux :

Lolita a dit…

Cette série m'a l'air adorable ! Pourquoi mes recommandations Netflix ne me l'ont pas montrée ? Je pense me regarder un petit épisode ce soir dans le bus, pour tester tout ça, merci pour cette découverte ~

Alex bouquine en Prada a dit…

C'est vrai qu'elle se fait encore discrète sur Netflix, et pourtant c'est un vrai petit trésor ! J'espère que ce premier épisode dans le bus t'a convaincue ? :)

Lolita a dit…

Je l'ai regardé finalement en rentrant chez moi (parce que le bus était bondé et j'étais debout :c), et j'ai adoré le premier épisode, c'est beaucoup trop mignon et adorable, bref, tout ce que j'adore !

Anonyme a dit…

Ah l'univers de Luke Pearson est incroyable et la série est un vrai petit bijoux !
Par contre ce ne serait pas plutôt Aubépine qui fait penser à Hilda ? Hilda existe depuis plusieurs années (2010 !) à l'inverse de son homologue "plus qu'inspiré" français...