Aubépine et le génie saligaud !

http://www.alexbouquineenprada.com/2018/09/aubepine-et-le-genie-saligaud.html
Scénariste : Thom Pico
Illustratrice : Karensac
Éditeur : Dupuis
Date de parution : 6 avril 2018
Nombre de pages : 104
Ma note : 5/5

Aubépine et le génie saligaud, ou la bande-dessinée jeunesse qui hume bon le pin, l’air frais, la malice et l’imagination enfantine. Mignonne, tendre, espiègle et menée tambours battants, elle a tout d’une grande ! 

Dans ce premier tome qui me donne envie de dévorer une raclette après une journée de rando dans les Alpes, les parents d’Aubépine ont déménagé dans un petit village de montagne perdu dans d’immenses contrées sauvages. La petite fille s’ennuie ferme et refuse d’envisager que cette situation puisse devenir permanente. Chassée de la maison par son père qui ne supporte plus de la voir traîner devant ses jeux vidéos, notre jeune héroïne va faire quelques rencontres à ne pas piquer des hannetons et mettre les pieds dans une aventure fantasmagorique délirante. Les graphismes simplistes et tout en rondeur donnent un cachet très attachant aux personnages ; la colorisation rend les décors particulièrement attrayants et le scénario bien calibré et judicieusement découpé embarque le lecteur dans une aventure décoiffante. Impossible de s’ennuyer une seule seconde tant l’action pétarade de tous les côtés !  

Karensac et Thom Pico dépoussièrent avec efficacité le mythe du génie facétieux, tout en tissant une jolie trame narrative autour du changement, des bouleversements, de l’enfance et de l’imagination. Un petit régal de saison à mettre entre toutes les mains, qu’elles soient ridées ou pleines de pâte à sel !

Petite info bonus (parce que je suis une gentille fille) : le tome 2 est déjà disponible, bourré de feuilles rougies, de renard furax et de guerriers châtaignes. En un mot, il déchire ! Idéal pour l'automne, non ?


Bye les p'tits cookies à la moutarde, 
je plaque tout pour rejoindre Aubépine et Pelade !