La Légende des quatre

http://www.alexbouquineenprada.com/2018/03/la-legende-des-quatre-cassandra-odonnell.html
Auteur : Cassandra O'Donnell
Éditeur : Flammarion Jeunesse
Date de parution : 14 mars 2018
Nombre de pages : 352
Ma note : 3,5/5

Le speech en quelques mots 

Dans un futur pour plus ou moins lointain, les hommes ont mené la terre au bord de la destruction. Les Yokaïs, créatures animales à l’apparence humaine, n’ont pas hésité à verser le sang et à prendre le pouvoir pour assurer la survie de la planète. Mais la paix entre les différents clans est terriblement fragile, et il suffirait d’une étincelle pour faire souffler un vent de révolte…



Bon, et qu'est-ce que j'en ai pensé ?

Ce livre jeunesse est vraiment rondement mené ! Le scénario, sans rien révolutionner dans le genre, est efficace et bien rythmé. La mythologie mise en place par Cassandra O’Donnell dans ce premier tome est très intéressante et permet d’explorer les spectres et nuances qui font rage en chaque être humain. Les Yokaïs, ces créatures hybrides qui allient animalité et traits humains sont un excellent socle de réflexion pour explorer et jauger la part d’instinct animal qui sommeille en chacun de nous. À quel point nous laissons-nous guider par notre nature sauvage ? Quel équilibre entre nature et culture ? La Légende des quatre porte un regard critique et sans concession sur l’humanité. L’autrice jongle habilement entre brutalité à l’état pur et civilité pour mettre à mal toute tentation de manichéisme. Qui sont les plus barbares ? Les Yokaïs, qui tuent sans sourciller et se laissent porter par leurs instincts primaires ou les humains et leur inconscience égoïste qui les a mené au bord de la destruction ?

Les lecteurs pourront rapidement établir un parallèle entre cette histoire et La Planète des singes. Cette mise en scène des ambiguïtés et des nuances morales qui sous-tendent notre société est très appréciable ! En mettant mes pas dans ceux de Maya et de Bregan, je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir une version plus brutale et mature de l’univers imaginé par Aimée Carter dans sa très chouette série Simon Thorn, ce qui n’était pas pour me déplaire.

Toutefois, malgré un style efficace et un scénario bien dosé, l’écriture manque un peu d’élégance et d’épaisseur. Et alors, que dire de cet usage malheureux de la typographie ? Sérieusement, je n’ai jamais vu autant de points d’exclamation dans un seul et même roman ! On dit souvent que tout est une question de dosage, mais dans ce cas précis, nous sommes clairement dans l’excès, ce qui ajoute un côté brut de décoffrage et maladroit à l’ensemble… Dommage.

En clair, si vous êtes à la recherche d’une lecture qui se dévore très rapidement, d'un univers immersif servi par une action bien dosée, La Légende des quatre est un excellent divertissement qui saura combler vos attentes. Attention toutefois à l’écriture qui pourrait bel et bien vous laisser un arrière-goût d’expédié assez amer…

Mots doux :

ChemsBook Cheïma a dit…

J’adore cette auteure avec sa saga Rebecca Kean, du coup je note celui là :)

Alex bouquine en Prada a dit…

Celui-ci est clairement destiné à la jeunesse mais s’il te tente, c’est l’occasion de découvrir une nouvelle facette du travail de Cassandra O’Donnell ;)

Sue-Ricette a dit…

Je l'ai dans ma bibliothèque, et j'ai maintenant très envie de le sortir de mes étagères ! ^^ Merci pour cette super chronique ! Passe une belle journée Alex, bisous ♥

Sue-Ricette