Mémoires d'une jeune guenon dérangée - Maureen Wingrove


http://www.alexbouquineenprada.com/2017/11/memoires-dune-jeune-guenon-derangee.html#more
Auteur : Maureen Wingrove
Éditeur : Michel Lafon
Date de parution : 12 octobre 2017
Nombre de pages : 234
Ma note : 4/5

Ce que l'éditeur vous en dit

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.


Ce que j'ai à vous en dire

Maureen Wingrove, ce nom vous dit peut-être quelque chose, non ? Mais si, je vous assure : elle est autrice-illustratrice et s’est longtemps cachée sous le pseudonyme de Diglee. Depuis quelques années, cette jeune lyonnaise s’est beaucoup interrogée sur la question de la femme, de son rapport au corps et de sa place dans la société. Militante convaincue et engagée, elle signe aujourd’hui son tout premier roman jeunesse, et autant dire qu’il décoiffe ! Ce livre poilant (sans mauvais jeu de mots) nous plonge dans le quotidien de Cléopâtre, une adolescente de 13 ans aux jambes velues, passionnée par les films d’horreur, l’espionnage de ses voisins et Lady Gaga.

Ce premier tome de la saga est un concentré de drôlerie et de justesse. Si vous saviez, j’ai pouffé comme une soufflerie en panne dans les transports en commun ! Certaines scènes sont hilarantes et je vous envie de pouvoir les découvrir. Ayez une petite pensée émue pour moi quand Cléopâtre et sa sœur sont toutes les deux au rayon légumes, et qu’elles se lancent dans un jeu désopilant avec les étiquettes (Je dis ça, je dis rien.)

Autre point très positif de ce court roman, ce sont les notions féministes abordées l’air de rien, avec tact et finesse. L’autrice parle avec ses lectrices d’épilation, de confiance en soi et des rapports avec les autres. C’est très intelligemment fait et hyper appréciable dans un livre jeunesse.
Bon, par contre, il faut quand même que je souligne le gros point négatif dans cette affaire : tout ressemble bien trop à l’univers développé par Louise Renisson avec sa série Georgia Nicolson ! L’humour, le vocabulaire décalé, la bande de copine délurée (mais avec une timide maladive dans le lot), un garçon gentil avec qui l’héroïne peut être naturelle et détendue et qui pourtant ne fait pas le poids face au beau gosse de la classe, la petite sœur perchée mais mignonne et les chats bizarres. Ce sont des éléments qui avaient fait toute la saveur de ce monument décapant de la littérature jeunesse, mais qui m’a fait grincé des dents ici. C’est drôle, ça fonctionne très bien, mais c’est du déjà-vu à haute dose, et c’est dommage !

En somme, pris strictement pour lui-même, ce roman est une petite bombe de bonne humeur et d’humour, mais qui manque un poil (encore une fois, sans mauvais jeu de mots) d’originalité. Mais ne passez pas à côté à cause de ça, donnez-lui sa chance et n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire ! En ce qui me concerne, je suis sûre d'acheter la suite et de poursuivre l'aventure du Journal intime de Cléopâtre Wellington. En attendant de vous lire, je vous souhaite de merveilleuses rencontres de papier et je vous dis à très vite.

Mots doux :

Le Chat du Cheshire a dit…

Une petite lecture très sympathique !

Alex bouquine en Prada a dit…

Tout à fait d'accord avec toi, vivement le tome 2 !