Ma barre de navigation


http://www.alexbouquineenprada.com/2017/06/hello-petit-internaute.html http://www.alexbouquineenprada.com/2017/06/les-chroniques-par-le-menu.html http://www.alexbouquineenprada.com/search/label/coupdecoeur http://www.alexbouquineenprada.com/search/label/actualitt%C3%A9 alexbouquineenprada@gmail.com

17 oct. 2017

Double assassinat dans la rue Morgue, Edgar Poe




Auteur : Edgar Allan Poe
Éditeur : Folio junior
Date de parution : 2010
Nombre de pages : 96
Ma note : 2,5/5

Imaginez qu’un beau matin vous entendiez des hurlements de deux femmes provenant d’un immeuble de votre rue. Vous vous précipitez dans l’escalier menant aux cris. Vous parviennent alors les voix de deux hommes en train de se disputer dans la pièce d’où émanent les appels de détresse. Lorsque la porte cède enfin sous les assauts répétés de plusieurs hommes vaillants venus vous épauler, vous découvrez une chambre sans dessus-dessous, le corps d’une jeune fille enfoncé dans la cheminée tête en bas, et celui de la mère égorgée dans la cour. Problème : toutes les issues sont verrouillées, et pourtant, aucune trace du tueur. Voilà. Double assassinat dans la rue Morgue, le sordide fait divers qualifié d’insoluble par les autorités en charge de l’enquête. Dupin, jeune parisien fasciné par la logique et les énigmes décide d’user de son remarquable sens de la déduction pour démêler cette intrigue.



Cette nouvelle est ma toute première immersion dans l’univers d’Edgar Allan Poe, bien connu pour ses ambiances sombres et torturées. Véritable plaidoyer en faveur de l’analyse et du sens logique, ce récit souffre pourtant d’un rythme pesant et d’une écriture ampoulée parfois indigeste. Il faut également souligner que je me suis lancée dans cette histoire après avoir reçu, bien malgré moi, un élément décisif de l’intrigue, qui a rendu tout le cheminement intellectuel laborieux. Vous voyez, ce bon gros spoil qui vous gâche toute la lecture ? On est en plein dedans, et tout l’intérêt de la nouvelle a fondu comme neige au soleil. 



J’ai beaucoup aimé les réflexions proposées par l’auteur, lui-même féru d’énigmes, qui démontre que l’esprit d’analyse n’est pas une intuition surnaturelle, mais bien le fruit d’une méthode minutieuse. 

« L’important, le principal est de savoir ce qu’il faut observer. » 
« Nous cherchons la vérité dans la profondeur de la vallée : c’est au sommet des montagnes que nous la découvrirons. » 

C’est une leçon que l’on peut appliquer dans notre vie quotidienne : ne pas se focaliser sur les détails et toujours essayer d’avoir une vue d’ensemble, une vue globale de la situation pour ne pas se laisser abuser.

On retrouve de nombreux topos des récits policiers : des autorités incapables de mener une enquête à bien, un outsider doué d’un sens logique époustouflant, une scène de crime en huit-clos bien angoissante. Malheureusement, l’ensemble manque d’action et la grande révélation est bien trop tardive. Le lecteur doit se farcir des tonnes de témoignages et de détails rébarbatifs pour parvenir à une conclusion tirée par les cheveux. Si vous êtes curieux, lancez-vous ! Après tout, une centaine de pages, ça se lit très rapidement. Mais ne vous attendez pas à une action renversante, ni à des retournements de situation époustouflants. 

Vous l’avez lu ? Vous êtes un fan d’Edgar Poe ? Quel est votre petit préféré ? Dites-moi tout en commentaires, je serai ravie de vous lire, et de découvrir un peu plus cet auteur de renom. En attendant, je vous souhaite de merveilleuses rencontre de papier et je vous dis à très vite.

2 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Poe est davantage doué pour le genre "horreur". Cela étant dit, je ne suis pas fan de cet auteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve son écriture très ampoulée et ce texte était plus théorique que divertissant. J'essaierai sans doute un autre de ses livres, mais je ne suis pas convaincue pour le moment...

      Supprimer