Ma barre de navigation


http://www.alexbouquineenprada.com/2017/06/hello-petit-internaute.html http://www.alexbouquineenprada.com/2017/06/les-chroniques-par-le-menu.html http://www.alexbouquineenprada.com/search/label/coupdecoeur http://www.alexbouquineenprada.com/search/label/actualitt%C3%A9 alexbouquineenprada@gmail.com

dimanche 15 octobre 2017

Comme un poisson hors de l'eau - Recueil de nouvelles

https://alexbouquineenprada.blogspot.fr/2017/10/comme-un-poisson-hors-de-leau-recueil.html#more
Auteurs : Collectif
Éditeur : Rooibos Éditions
Date de parution : 19 mai 2017
Nombre de pages : 96
Ma note : 1,5/5


Ce recueil est né suite à un appel aux textes lancé par la jeune maison d'édition Roobois. L'idée était de créer un ensemble de récits mettant en scène un personnage prisonnier d'une situation, qu'elle soit physique, culturelle ou psychologique, et tentant de s'y soustraire. Grâce à cette thématique très riche, le spectre des prisons imaginées par les auteurs est assez large. Malheureusement, la qualité de ce recueil est terriblement inégale, et assez décevante dans l'ensemble.
Deux textes sortent du lot, dont Le Goût de l'orange, une nouvelle qui m'a fait voyager jusqu'au Maroc. Je l'ai trouvée poétique, sensuelle, terriblement actuelle et touchante. Une vraie pépite, à la fois cruelle et savoureuse. Tous les sens sont sollicités : on sent rouler sur nos épaules les massages au savon noir, on goûte les dattes fraîches et on s'enivre du parfum des orangers. J'ai apprécié suivre l'histoire de cette jeune fille qui s'émancipe peu à peu des schémas traditionnels de son village grâce à l'éducation et au travail. L'épineuse question de l'homosexualité féminine dans un pays du Maghreb est abordée avec finesse et sans fard. 

Dans un autre registre, Le Cheveu blanc a également su piquer ma curiosité, avant de me perdre totalement dans une fin grandiloquente un poil indigeste. Pourtant, cette nouvelle partait bien : on y suit l'histoire de Théo, trentenaire en couple qui découvre avec horreur son premier cheveu blanc un samedi matin. Panique générale et affolement immédiat. Il va tout mettre en œuvre pour cacher cette terrible déchéance à Sharleyne, la femme qui partage sa vie. J'ai aimé suivre ce personnage tomber dans une obsession de plus en plus absurde pour un détail futile, mais la fin m'a terriblement déçue, noyant tous les éléments positifs.

Je ne recommanderai pas cet ouvrage autour de moi car de nombreuses faiblesses stylistiques et rythmiques rendent l'ensemble laborieux. Le dernier texte, intitulé L'Indéfectible mélancolie du chou, m'a particulièrement déplu. Le style y est à la fois terriblement ampoulé et inélégant. Un tour de force malheureux qui rend le tout indigeste et fade. La fin sans queue ni tête a achevé d'enterrer tout espoir d'amélioration. Dommage.

NB : J'ai reçu ce petit livre dans ma boîte aux lettres grâce à l'opération Masse Critique organisée par le site Babelio. Je tiens donc à les remercier, ainsi que la maison d'édition Rooibos pour cet envoi. 

Ma chronique est également disponible par ici :


4 commentaires:

  1. J'ai reçu le recueil dans les mêmes circonstances que toi et espère l'apprécier un peu plus... J'ai en tout cas hâte de découvrir Le goût de l'orange que tu m'as donné envie de lire.

    RépondreSupprimer
  2. J’espere qu’il te plaira ! Ça me fait mal au coeur d’entre si sévère mais on ne peut pas apprécier tous les livres qui croisent notre route... En tout cas, j’irai lire ta critique avec plaisir ;) Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, merci en tous cas pour votre lecture! Même si mon texte ne vous a pas touché, cette chronique permettra peut-être à d'autres lecteurs de découvrir l'ouvrage et donnera un petit coup de pouce à un éditeur naissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci à vous d’avoir pris le temps de la lire. On ne peut malheureusement pas toujours nouer des affinités avec chaque livre que l’on parcourt, mais j’espère que d’autres lecteurs se laisseront tenter.
      Je vous souhaite une belle journée.
      Alexandra

      Supprimer