Poison, Sarah Pinborough

https://alexbouquineenprada.blogspot.fr/2017/09/poison-sarah-pinborough.html
Auteur : Bragelonne
Editeur : Milady
Date de parution : 28 mars 2014
Nombre de pages : 240
Ma note : 2/5

Ce que l'éditeur vous en dit

"Blanche-Neige, le conte de fées revisité :
cruel, savoureux, et tout en séduction
Rappelez-vous le conte de Blanche-Neige que vous connaissez :
la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, l’innocente et belle princesse, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour véritable...
... et à présent, ouvrez ce livre et plongez-vous dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée..."



Ce que j'ai à vous raconter

Il était une fois un livre qui prenait la poussière sur une bibliothèque depuis de nombreuses années. Désireuse de lui faire prendre le soleil, une main innocente s’empara alors de sa reliure bleutée, fit craquer son dos et se lança dans l’aventure. Assez peu vivace à l’origine, l’intérêt de cette lectrice ingénue s’émoussa au fil de la lecture, comme une lame usée au contact d’un caillou. Petit tour d’horizon d’un conte revisité frisant le soporifique.

Revenons au présent et commençons par le point fort de ce récit, à savoir l’accès à la conscience de la méchante reine. Rien de révolutionnaire dans la manière d’aborder le personnage : c’est une mixture de tout ce qui a pu être écrit ou filmé à son propos. En revanche, j’ai aimé suivre son évolution et la voir glisser d’une simple jalousie vers cette fixette malsaine et destructrice. L’autrice nous la dépeint tantôt humaine, tantôt démoniaque et ce contraste est plutôt sympa à observer.

Blanche-Neige est présentée comme la princesse parfaite, à la fois bien éduquée, douce et serviable, mais aussi fêtarde et extrêmement sensuelle. Cette ambivalence la rend moins lisse que l’originale, sans pour autant réussir à gommer une certaine fadeur. Cette volonté de moderniser le conte est prometteuse, mais pas assez aboutie, et c’est sans doute le reproche principal que j’adresse à ce roman.

On assiste au même phénomène avec le Chasseur, qui est abordé avec beaucoup de subtilité, de respect et de franchise par Sarah Pinborough. La rencontre de ce personnage a lieu au cours d’une scène esthétiquement et moralement intéressante. Et pourtant, l’engouement retombe comme un soufflé quelques pages plus loin. L’autrice abandonne cette figure prometteuse, comme un enfant abandonne un jouet dont il s’est lassé. C’est très frustrant pour le lecteur !

Le traitement inégal des scènes et des personnages, couplé à une action très plate rend le roman lisse et fade. La plume n’étant pas particulièrement élégante, rien ne sauve le lecteur d’un ennui diffus. On glisse sur ce roman sans avoir la chance d’y plonger.

La fin en revanche est intéressante. Je m’attendais à un dénouement bien particulier, et l’autrice est allée encore plus loin, ce qui m’a agréablement surprise ! Elle donne à réfléchir sur la dynamique amoureuse, et la part de fantasme qui intervient lors de la rencontre. Les scènes érotiques permettent de porter un regard plus adulte sur le désir et les rapports de domination, ce qui est un bon point.

En résumé, malgré une édition signée Milady de toute beauté, un manque de rythme et de profondeur dans la narration ne me donne pas envie de poursuivre l’aventure avec les deux tomes suivants. Dommage.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Je sais que nombreux sont les lecteurs à avoir adoré cette trilogie, et j’espère avoir l’occasion d’échanger sur ce qui fait le charme de cette lecture. En attendant, je vous souhaite de merveilleuses rencontres de papier, et je vous dis à très vite.

Mots doux :

Sue-Ricette a dit…

Coucou Alex !
Je vois de bonnes critiques sur cette trilogie un peu partout, mais avec ton blog cela fait déjà deux avis mitigés (presque négatifs) que je lis. Donc, je ne pense pas me lancer...

Merci pour ta chronique, en tout cas :) Bisous ♥

Sue-Ricette

Alex bouquine en Prada a dit…

Hello Sue-Ricette,

Oui, cette trilogie a plutôt très bonne presse, mais je suis restée de marbre face à ce premier tome. Ce n'est pas grave ;)

Si jamais tu te lances, je lirais ton avis avec intérêt !

A très vite :)