L'Empire du pire, une parodie insipide ?

http://www.alexbouquineenprada.com/2019/01/lempire-du-pire-parodie-insipide.html#more
Auteur : Théo Grosjean
Dessinatrice : Auriane Bui
Éditeur : Jungle !
Date de parution : 25 septembre 2017
Nombre de pages : 100
Ma note : 2,5/5

Si vous avez mémoire à peu près fonctionnelle, Théo Grosjean est un nom qui devrait vous rappeler quelque chose. Vous donnez votre langue au chat ? C'est l'auteur d'Un gentil orc sauvage, la bande-dessinée qui a décroché la pépite au dernier Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Ce récit résolument engagé, témoignage à peine voilé des horreurs de l'immigration à la sauce Tolkien, avait été une véritable surprise. C'est donc l'âme confiante que je me suis penchée sur  L’empire du pire, une bande dessinée parodique qui passe au vitriole les personnages de la dernière trilogie Star Wars. Comme le laisse présager la couverture, c’est surtout Kylo Ren, rebaptisé Kishlo Ren pour l’occasion, qui en prend pour son grade. À travers la figure de ce méchant très controversé, ce sont les affres de l’adolescence et les incohérences scénaristiques du space opéra le plus célèbre au monde qui sont balayées avec humour. 

Mentine, de retour pour un cinquième épisode !

http://www.alexbouquineenprada.com/2019/01/mentine-de-retour-pour-un-cinquieme.html
Autrice : Jo Witek
Éditeur : Flammarion Jeunesse
Date de parution : 9 janvier 2019
Nombre de pages : 252
Ma note : 4,5/5

Ah, Mentine ! Vous ne le savez peut-être pas, mais c'est une des séries jeunesse contemporaines que je dévore goulument dès que l'autrice a la bonne idée de publier un nouveau tome. Mentine, ce sont les tribulations d'une jeune adolescente surdouée que l'on suit dès l'âge de 13 ans dans ses pérégrinations quotidiennes. Entre un humour piquant, des réparties bien senties et des thématiques actuelles, profondes et touchantes, aucun ingrédient ne manque à l'appel pour une lecture décoiffante.

Jacominus, sublime mélancolie

http://www.alexbouquineenprada.com/2018/12/jacominus-sublime-melancolie.html
Autrice : Rebecca Dautremer
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : 3 octobre 2018
Nombre de pages : 40
Ma note : 4,5/5

Outre l’ambiance graphique empreinte d’une mélancolie diffuse, la préface des Riches heures de Jacominus Gainsborough donne le ton. Je l’ai lue plusieurs fois, tant elle est pétrie d’humanité, de douceur, de tolérance et de poésie. Avant même d’entrer dans l’histoire, j’étais totalement conquise. Poussant la porte de cette maisonnée anglaise pleine de vie, je m’y suis glissée avec déférence et émotion.